LES DENTS, UN ENJEU MAJEUR POUR LA SANTÉ

clinique-st-charles

SANTÉ DENTAIRE

LES DENTS, UN ENJEU MAJEUR POUR LA SANTÉ
Vous n’aimez pas aller chez le dentiste ? Dommage, car cela pourrait avoir de graves répercussions sur votre santé générale ! La bouche est un nid de choix pour les bactéries qui s’y installent en formant la plaque dentaire, puis le tarte. Mais c’est aussi une voie d’accès direct au reste du corps par l’œsophage, la trachée et la circulation sanguine. Si votre hygiène buccale laisse à désirer, les bactéries qui s’y trouvent (ainsi que les toxines qu’elles produisent) peuvent donc se propager ailleurs dans l’organisme et causer des problèmes de santé. Des histoires farfelues tout ça ? « Pas du tout, car la bouche est la porte d’entrée du corps ! », explique Agathe Bergeron, coordonnatrice des services professionnels à l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec. Au cours des dernières années, plusieurs études scientifiques ont révélé que les maladies parodontales (gingivites et parodontites) sont en lien avec de nombreuses affections générales. La santé buccodentaire ne se résume donc pas à avoir de belles dents. Elle a aussi un impact important sur l’état de santé général.

LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES
Les recherches ont permis d’établir un rapport entre les maladies parodontales et les maladies cardiovasculaires. Les personnes atteintes de maladies des gencives présenteraient un plus grand risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC). « Elles auraient, par exemple, deux fois plus de risque d’avoir une crise cardiaque mortelle que celles qui n’ont pas de maladie des gencives », indique Mme Bergeron. Les scientifiques croient que les bactéries qui causent la maladie parodontale (et leurs toxines) peuvent se retrouver dans la circulation sanguine et contribuer à l’athérosclérose, un rétrécissement des artères qui peut mener à une obstruction.

LES INFECTIONS RESPIRATOIRES
Des études récentes ont également associé les maladies parodontales aux maladies respiratoires. Les bactéries présentes dans la plaque dentaire peuvent en effet migrer de la bouche aux poumons et causer une infection respiratoire ou aggraver une maladie pulmonaire existante. « Les études révèlent, par exemple, que les maladies des gencives peuvent favoriser ou empirer la pneumonie et la bronchite chronique », mentionne Mme Bergeron. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou dont les poumons sont en mauvais état (les fumeurs et les asthmatiques, par exemple) seraient particulièrement susceptibles.

LE DIABÈTE
Il existe aussi un lien entre le diabète et les maladies parodontales. « Cette association, bien documentée, serait même bidirectionnelle », assure Mme Bergeron. Les études démontrent que les maladies de gencives nuisent au bon contrôle du taux de sucre sanguin chez les diabétiques. Elles révèlent également que les personnes vivant avec le diabète sont plus à risques de développer une maladie parodontale. De fait, le diabète triple le risque que la parodontite soit destructrice.

LES PROBLÈMES DE GROSSESSE
Les maladies des gencives se sont également avérées un facteur de risque pour avoir des bébés prématurés ou de petit poids à la naissance. « Les femmes enceintes qui présentent une parodontite courraient jusqu’à sept fois plus de risque d’accoucher prématurément ou de donner naissance à un enfant de faible poids », souligne Mme Bergeron. On croit que l’infection bactérienne des gencives pourrait interférer dans le bon déroulement de la grossesse. « Les études démontrent également que ces enfants auront une santé plus fragile en vieillissant », ajoute l’hygiéniste dentaire.

LE CANCER DU PANCRÉAS
« De récentes recherches sous-tendent aussi que les maladies parodontales pourraient accroître le risque de cancer du pancréas », raconte Mme Bergeron. Cette découverte importante apporte de nouveaux éclaircissements sur les mécanismes de ce cancer très grave, difficile à soigner et dont les causes demeurent encore obscures.

D’AUTRES AFFECTIONS POSSIBLES
« De nouvelles recherches suggèrent également une possible relation entre les maladies parodontales et l’insuffisance rénale, ainsi qu’avec l’embolie cérébrale et certaines maladies inflammatoires comme l’arthrite rhumatoïde », ajoute Mme Bergeron.

Bref, non seulement une bonne santé buccodentaire est importante afin de maintenir la santé de vos dents et de vos gencives, mais elle peut aussi contribuer à réduire votre risque de maladies graves ou d’accouchements prématurés. Prenez donc soin de votre bouche, vous vous porterez mieux !

Pour une consultation à notre clinique: http://www.cliniquestcharles.com/contact ou 450-677-5505

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s